Media Ranch ouvre un bureau à Amsterdam, Media Ranch Europe, chapeauté par Tanja van der Goes

CTVM.info
Publié le 8 février 2017

 

Media Ranch Europe est présentement à la recherche d’autres formats à représenter

La maison de production et de distribution québécoise Media Ranch vient d’annoncer qu’elle ouvre un bureau à Amsterdam, Media Ranch Europe,chapeauté par madame Tanja van der Goes, experte en distribu- tion internationale de formats, qui devient Vice-présidente principale.

Cette démarche s’inscrit dans l’objectif de la compagnie qui, après avoir lancé of ciellement sa division Distribution à l’automne dernier avec la nomination de Christos Sourligas, souhaite poursuivre sa vision d’affai- res et son développement d’entreprise dans le but de faire rayonner dans le monde le talent d’ici.

Avec Media Ranch Europe, la compagnie con rme son leadership dans l’industrie du format et devient la seule au Canada à offrir cette exper- tise autant ici qu’à l’international.

« Je connais Tanja depuis longtemps et un fort lien de con ance nous unit. Elle a une profonde connaissance du marché canadien et de l’in- dustrie des formats dans le monde. Les Pays-Bas, où elle travaille, sont le troisième plus gros exportateur de formats dans le monde », révèle Sophie Ferron, présidente de Media Ranch, con ant qu’il s’agit d’une occasion d’affaires unique pour la compagnie.

uant à Tanja van der Goes, qui est maintenant responsable des ventes, des acquisitions et des opérations pour l’ensemble de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Afrique et de l’Inde, elle juge que l’ouverture d’une division européenne pro tera signi cativement à l’ensemble des clients. « J’ai eu le privilège de travailler avec Sophie et sa talentueuse équipe depuis plusieurs années, et je me réjouis à l’idée de commencer cette nouvelle aventure », a-t-elle con é. « En combinant nos compétences et nos contacts, nous offrons une solide expertise ainsi qu’un réseau de distribution international géré par une équipe de passionnés, qui privilé- gie une approche personnalisée. »

Anciennement Directrice des formats et des marques pour Endemol Shine Group baséà Amsterdam, Tanja van der Goes a travaillé à créer des marques commerciales fortes en assurant le déploiement mondial de formats télé. Précédemment, Tanja était responsable de l’exploitation commerciale du catalogue de formats d’Endemol et de la croissance des activités dans de nombreux pays comprenant Israël, l’Australie, la Nou- velle-Zélande, les États-Unis, le Canada, des pays d’Afrique, la France, l’Italie et l’Inde. Elle a commencé sa carrière chez 2waytraf c en passant par Talpa avant de se joindre à Endemol.

Media Ranch Europe est présentement à la recherche d’autres formats qui s’ajouteront à son catalogue déjà bien garni en vue du prochain MIPTV qui se tiendra au printemps 2017. Occupation double, Les recet- tes pompettes, Coup de foudre et Vraies histoires de sexe font, entre autres, partie du catalogue actuel de l’entreprise. 

MEDIA RANCH OUVRE UN BUREAU À AMSTERDAM

Screen Shot 2017-02-26 at 15.43.57.png

Grenier aux Nouvelles
Publié le 7 février 2017

Media Ranch, une maison de production et de distribution québécoise, ouvre un bureau à Amsterdam, Media Ranch Europe. Il sera chapeauté par Tanja van der Goes, experte en distribution internationale de formats, qui devient vice-présidente principale.

Cette démarche s’inscrit dans l’objectif de la compagnie qui, après avoir lancé officiellement sa division Distribution à l’automne dernier avec la nomination de Christos Sourligas, souhaite poursuivre sa vision d’affaires et son développement d’entreprise dans le but de faire rayonner dans le monde le talent d’ici.

Anciennement directrice des formats et des marques pour Endemol Shine Group basé à Amsterdam, Tanja van der Goes a travaillé à créer des marques commerciales fortes en assurant le déploiement mondial de formats télé. Elle a notamment été responsable de l’exploitation commerciale du catalogue de formats d’Endemol et de la croissance des activités dans de nombreux pays comprenant Israël, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Canada, des pays d’Afrique, la France, l’Italie et l’Inde.

Media Ranch Europe est présentement à la recherche d’autres formats qui s’ajouteront à son catalogue.

 

Occupation double en France - La plus populaire émission de téléréalité créée au Québec produite par Productions J a été achetée par ENDEMOL France*

Grâce à Media Ranch, compagnie de distribution de formats télévisuels présidée par Sophie Ferron, et aux relations étroites établies depuis de longues années par Productions J et le groupe Endemol (propriétaire de la marque Star Academy, Deal or No Deal), Occupation double s'apprête à conquérir le marché français.

Occupation Double Vendu en France

Showbizz.net | Elizabeth Lepage-Boily
Publié le 1er décembre 2016

© Production J

© Production J

ENDEMOL France a récemment acheté le concept québécois.

Les droits d’exploitation pour la France de la téléréalité Occupation Double, qui a été très populaire lors de sa diffusion à TVA entre 2003 et 2013, viennent d’être achetés par ENDEMOL France.

Occupation Double, au contraire de son successeur Vol 920, n’avait jamais été vendu à l’étranger avant aujourd’hui.

ENDEMOL France est notamment propriétaire de la marque Star Academy et Deal or No Deal (Le Banquier).

« C’est très stimulant pour Productions J », confie Julie Snyder. « Que le détenteur de formats le plus crédible et célèbre au monde nous fasse confiance en se portant acquéreur d’un format 100% québécois. C’est un bonheur de collaborer avec l’équipe d’Endemol France et leur directeur développement et création, international et communication, Stéphane Joffre-Roméas, avec qui je partage la passion de la télévision. »

Rappelons qu’Occupation Double mettait en scène des jeunes célibataires qui étaient isolés dans deux maisons; les filles d’un côté, les garçons de l’autre. À la suite de rendez-vous galants et de voyages romantiques, un couple gagnant était formé. Celui-ci remportait une pléiade de prix, dont un condo neuf.

L’émission a animé les ondes du Réseau TVA durant 10 saisons en atteignant des parts de marché dépassant le 52 %. Tous publics, Occupation double a aussi séduit les jeunes atteignant une part de marché de 39 % chez les 18-34 ans.

Mentionnons que l’animatrice Maripier Morin s’est fait connaître du public québécois lors de sa participation à la troisième saison de l’émission de téléréalité.

Le groupe Steel Panther débarque pour une date surprise sur la Côte d'Azur

Nice-Matin
Publié le 10 octobre 2016

Avant même leur premier riff, ils font un boucan du diable à Cannes. En particulier du côté du Pub Morrisson's, où le groupe Steel Panther est programmé, lundi soir prochain vers 21h30.

«C'est incroyable, s'étonne encore Jean-Pierre Guillory, patron de l'établissement rue Teisseire. Depuis que l'on a annoncé la venue chez nous de ce groupe que je ne connaissais même pas, on n'arrête pas de m'appeler! Je n'avais jamais connu ça avant…».

Steel Panther? Un groupe glam metal originaire de Hollywood, qui n'est pas le dernier à jouer la comédie sur scène pour s'autoparodier. Prestations scéniques ébouriffantes et brushings tout droit sortis des années 1980, sur un répertoire sexe, rock and drogue qui se joue à guichets fermés dans le monde entier.

Viendra, viendra pas?

Hier, le groupe de musicos allumés aux noms de scène azimutés Michael Starr (Ralph Saenz), Satchel (Russ Parrish), Lexxi Foxxx (Travis Haley) et Stix Zadinia (Darren Leader) s'est produit à la Cigale à Paris (après le Splendid de Lille samedi), après avoir déjà joué au Bataclan.

Avant une tournée européenne qui les conduit à éructer sur les scènes du Luxembourg, Belgique, Angleterre, et États-Unis jusqu'au 19 janvier. Avec cette date surprise à Cannes, qui n'était pourtant pas annoncée.

Info ou intox? «C'est un fake ou quoi?» se demandent certains fans sur les réseaux sociaux, qui n'en croient pas leurs yeux… mais voudraient bien en croire leurs oreilles.

L'affaire s'est pourtant conclue comme ça, comme sur un bout de zinc.

«Au départ, un producteur TV présent au Mipcom nous a contactés pour savoir si on pouvait accueillir un groupe avec du public, afin d'organiser une soirée pour ses invités, raconte Jean-Pierre Guillory. Il a loué la scène pour 2.000 euros, et a réservé 96 places dans la mezzanine et sur le devant de scène. Et une limousine est déjà commandée pour le groupe. Alors oui, Steel Panther va bien venir chez moi ce soir!».

Après la rumeur, les clameurs?

Media Ranch acquiert les droits de diffusion de la série de livres à succès « 30 secondes »

CTVM.info

CTVM.info # 6000 (Vol. 27, # 31)
Publié le jeudi 3 mars 2016

 

L’entreprise québécoise Media Ranch a acquis les droits exclusifs internationaux de création et de diffusion de contenus pour la télévision et les plates-formes numériques basés sur la série de best-sellers intitulée « 30 secondes ».

Rédigé par des experts, chacun des 30 titres de la série « 30 secondes » met en relief un sujet populaire, peu importe la complexité, qui est décortiqué dans un langage clair et vivant en utilisant seulement deux pages, 300 mots et une image. Outils de vulgarisation sans pareil, certains des titres les plus marquants dans la série ont pour titre Le vin en 30 secondes, Psychologie en 30 secondes ou Théories économiques en 30 secondes.

Les ventes de la série qui incluent 30 titres, traduits en 25 langues, dépassent actuellement les 3 millions de copies. Au Québec, la série est publiée par les Éditions Hurtubise.

Basé au Québec, Media Ranch se distingue par sa double mission de producteur et de distributeur de formats télévisuels de divertissement et a entre autres pour objectif de développer pour le marché international une large gamme de formats longs et courts pour les plates-formes télévisuelles conventionnelle et numérique.

« La franchise « 30 secondes » est infiniment adaptable et représente une proposition attrayante qui nous permettra de développer d’innombrables nouvelles sources de contenu », affirme la présidente de Media Ranch, Sophie Ferron. « Que ce soit du contenu destiné aux enfants ou encore utilisé pour la création d’émissions scientifiques, nous serons en mesure de créer du contenu de première qualité dans toutes les langues pour toutes les plates-formes et dans tous les formats de diffusion.»

« Nous sommes ravis de travailler avec un partenaire aussi dynamique que Media Ranch et sommes assurés qu’il sera en mesure de créer une programmation intéressante et captivante à partir du contenu de nos livres », a ajouté Simon Gwynn, directeur de la publication internationale d’Ivy Press.

Cette nouvelle entente s’inscrit dans un parcours récent fait de belles réussites pour Media Ranch. La société dirigée par Sophie Ferron est en pleine production pour Canal Vie de la série documentaire La cuisine, adaptation du succès de la télévision britannique Life in The Kitchen, a été mandaté par Scripps Networks UK & EMEA pour produire la 5e saison de Bagages Battles (CMT) et a convenu d’un accord de distribution avec Zodiak Rights, qui assurera la distribution du format original de Media Ranch, Vraies Histoires de sexe (Moi et cie), à l’extérieur du Canada.

Media Ranch a également remporté en 2015 une prestigieuse Rose d’or pour Parcomètre Blues dont la 3e saison sera diffusée sur Canal D dès cette semaine. 

Médium large : La télévision à l'ère du numérique avec Sylvain Lafrance et Sophie Ferron

Des milliers d'emplois sont menacés dans le milieu de la production télévisuelle en raison du virage numérique. Pour discuter de l'évolution de l'industrie canadienne de la télévision, Catherine Perrin reçoit Sylvain Lafrance, professeur associé et directeur de Pôle médias, HEC et ancien vice-président des services français de Radio-Canada et la productrice Sophie Ferron. 

Media Ranch signe une entente commerciale exclusive avec Ananké Media Productions

CVTM.info
Publié le 6 janvier 2016

 

Sophie Ferron, présidente de Media Ranch

Sophie Ferron, présidente de Media Ranch

Media Ranch est fière d’annoncer la signature d’une entente exclusive avec Ananké Media Productions.

Les deux entreprises québécoises unissent leurs forces afin de développer, produire et distribuer sur les marchés locaux et internationaux des projets destinés autant à la télévision qu’au web, portant sur les phénomènes inexpliqués, scientifiques et paranormaux.

Media Ranch souhaite donner la parole à des intervenants crédibles dans le domaine du paranormal en abordant le sujet de façon scientifique, historique et documentée, entre autre grâce à l’expertise de Christian Page, l’un des actionnaires d’Ananké Média Productions.

« Je suis très fière de cette association. La crédibilité et le professionnalisme de Christian Page dans ce domaine sont indéniables et nous souhaitons nous démarquer en présentant du matériel scientifique sérieux, historique et documenté tout en étant fidèle à notre mission de « divertissement responsable » ce qui n’est pas toujours le cas quand il s’agit de parler de phénomènes inexpliqués. Aussi, ceci permettra une fois de plus de faire rayonner le talent québécois ici comme à l’international », souligne Sophie Ferron, présidente de Media Ranch.

Reconnu à titre de journaliste et conférencier dans le domaine du paranormal, Christian Page a collaboré entre autres aux émissions Forces obscures (Ztélé), ainsi que Crimes occultes, Jeux mortels et Dossiers Mystère (émission à partir de laquelle il a publié deux livres éponymes) toutes trois diffusées sur Canal D. Il propose également une chronique hebdomadaire sur les ondes du 98,5 FM à Montréal, Mythes et complots, dans le cadre de l’émission Dutrizac.

Christian Page

Christian Page

Les associés Louis Villeneuve, Mathieu Leblanc, Pierre P. Cardinal et Christian Page d’Ananké Media Productions se disent ravis également de cette association. « L’angle avec lequel Media Ranch aborde ses sujets dans le cadre de la mission qu’elle s’est donnée, soit celle du divertissement responsable, nous rejoint beaucoup et est d’autant plus souhaitable dans notre champ d’activité. De plus, cette entente nous ouvre de nouvelles portes ici et vers le marché international car le sujet n’a pas de frontière », soutient Christian Page, qui agira à titre de recherchiste et producteur au contenu.

À propos de Media Ranch
Media Ranch se distingue par sa double mission de producteur et de distributeur de formats télévisuels de divertissement. Outre les activités de sa maison de production dont les spécialités sont le docu-feuilleton, la variété et la télé-réalité, Media Ranch détient une agence de formats dans laquelle elle représente le géant mondial Endemol depuis 2008. Endemol et Shine ont récemment fusionné leurs activités pour donner naissance à Endemol Shine Group. Cette nouvelle entité, composée de sociétés créatives sur plus de 30 marchés, œuvre en création de contenu, production et distribution. Même si elle est basée à Montréal, la mission de Media Ranch n’est pas que de développer du contenu pour les résidents du Québec, mais plutôt de mettre en valeur les talents du Québec pour développer du contenu voué au marché national et international. Media Ranch vise à divertir tout en soulignant les préoccupations sociales de l’heure soit offrir du « divertissement responsable ».

À propos d’Ananké Media Productions
Ananké Média Productions c’est l’association de Louis Villeneuve, Mathieu Leblanc, Pierre P. Cardinal et Christian Page. C’est l’expérience, la créativité, la passion d’une équipe de créateurs, réalisateurs et producteurs. Notre mission est de réaliser des documentaires qui non seulement divertissent, mais veulent aussi contribuer à une réflexion sur la société. Ananké Média Productions met en valeur la richesse des talents québécois pour un rayonnement national et international.

Une Rose d'or pour Parcomètre blues

logo_le-soleil.png

Le Soleil | Richard Therrien
Publié le 10 décembre 2015 à 21h51
Mis à jour le 10 décembre 2015 à 21h51


L'excellent docuvérité Parcomètre blues, diffusé depuis deux saisons à Canal D, a reçu mieux qu'une contravention: la Rose d'or des Eurovision and Euroradio Award à Londres en Angleterre. Renommée Street Jungle en anglais, la série sur l'univers de ces mal-aimés du stationnement, qui distribuent des contraventions ou remorquent votre voiture, a devancé la populaire compétition de pâtissiers de la BBC, The Great British Bake Off, pourtant favorite dans la catégorie des téléréalités et documentaires de divertissement. Une énorme surprise pour la Québécoise Sophie Ferron de la maison de production Media Ranch, qui était là pour recevoir le prix. Créée en Suisse il y a 54 ans, la Rose d'or souligne l'originalité et l'audace en radio et en télévision. Racontée ici par Paolo Noël, Parcomètre blues entreprendra sa troisième saison en mars prochain à Canal D.

Parcomètre blues décoiffe une émission de la BBC aux Rose d’or Awards

CTVM.info
Publié le 12 décembre 2015

Media Ranch a remporté hier soir une Rose d'Or au Eurovision et Euroradio en Angleterre pour sa série documentaire Parcomètre blues dans la catégorie Reality & Factual Entertainment. Sophie Ferron était au ROSE D'OR AWARD 2015 pour recevoir le prix.

Présentée par Eurovision et Euroradio, la 54e édition du prestigieux gala, qui souligne l’excellence en production télévisuelle et radiophonique, a eue lieu au British Museum de Londres le 9 décembre.

Plus de 400 productions internationales ont été soumises, dont 377 vidéos destinées à la télévision ou une chaîne web. Parcomètre blues est la seule émission nord-­‐américaine en nomination, ce qui ne fait qu’amplifier la fierté de la présidente de Media Ranch, Sophie Ferron : « Cette nomination prouve que le talent n’a pas de frontière. Les seules frontières sont celles qu’on s’impose comme créatif et entrepreneur », souligne­-t-elle.

« Cette prestigieuse nomination s’inscrit dans notre démarche d’exporter le talent et l’expertise québécois à l’extérieur de la province, tout comme nous l’avons fait pour Baggage Battles et Vraies Histoires de sexe. Nous souhaitons mettre le talent d’ici au service du marché mondial, tout en restant très présent chez nous », poursuit celle qui se trouvera à Londres pour la cérémonie et qui tient à remercier le diffuseur Canal D pour son soutien ainsi que l’enthousiasme et l’ouverture dont il fait preuve.

Parcomètre blues est une série documentaire diffusée sur les ondes de Canal D depuis le printemps 2014.

Le téléspectateur est invité à suivre le quotidien de sept agents de stationnement, des huissiers et un remorqueur qui en voient de toutes les couleurs. Présentant ces professions méconnues sur un ton léger et amusant, Parcomètre blues aide à mieux comprendre la réalité de ces mal­-aimés qui ont la lourde tâche de distribuer les contraventions de stationnement.

«Parcomètre Blues» remporte un Rose d'Or Award au prestigieux Eurovision en Angleterre

Qui fait quoi
Publié le 11 décembre 2015

Media Ranch nous informe que sa série documentaire «Parcomètre Blues», diffusée sur les ondes de Canal D, a remporté un des plus prestigieux prix dans l'univers télévisuel, un Rose d'Or Award dans la catégorie Reality & Factual Entertainment.

La série documentaire «Parcomètre blues » en nomination aux Rose d’Or Awards

MEDIA RANCH est heureuse d’annoncer la nomination de sa série documentaire Parcomètre blues dans la catégorie Reality & Factual Entertainment au ROSE D’OR AWARD 2015. Présentée par Eurovision et Euroradio, la 54e édition du prestigieux gala, qui souligne l’excellence en production télévisuelle et radiophonique, se tiendra au British Museum de Londres le 9 décembre prochain.

Plus de 400 productions internationales ont été soumises, dont 377 vidéos destinées à la télévision ou une chaîne web. Parcomètre blues est la seule émission nord-américaine en nomination, ce qui ne fait qu’amplifier la fierté de la présidente de Media Ranch, Sophie Ferron: « Cette nomination prouve que le talent n’a pas de frontière. Les seules frontières sont celles qu’on s’impose comme créatif et entrepreneur », souligne-t-elle. « Cette prestigieuse nomination s’inscrit dans notre démarche d’exporter le talent et l’expertise québécois à l’extérieur de la province, tout comme nous l’avons fait pour Baggage Battles et Vraies Histoires de sexe. Nous souhaitons mettre le talent d’ici au service du marché mondial, tout en restant très présent chez nous », poursuit celle qui se trouvera à Londres pour la cérémonie et qui tient à remercier le diffuseur Canal D pour son soutien ainsi que l’enthousiasme et l’ouverture dont il fait preuve.

Parcomètre blues est une série documentaire diffusée sur les ondes de Canal D depuis le printemps 2014. Le téléspectateur est invité à suivre le quotidien de sept agents de stationnement, des huissiers et un remorqueur qui en voient de toutes les couleurs. Présentant ces professions méconnues sur un ton léger et amusant, Parcomètre blues aide à mieux comprendre la réalité de ces mal-aimés qui ont la lourde tâche de distribuer les contraventions de stationnement.

PRIMEUR - MOI&cie : des «Vraies histoires de sexe» à faire rougir !

Le Huffington Post Québec  |  Par    Marie-Josée Roy
Publication: 12/08/2015 22:35 EDT Mis à jour: 13/08/2015 12:02 EDT

On a tous une histoire… de sexe à raconter. Et, avouons-le, on aime souvent écouter celles des autres également. Partant de ce principe universel tout simple, la chaîne MOI&cie ose et élève d’un cran son niveau d’audace en proposant, dès le mardi 25 août, à 22h, la nouveauté Vraies histoires de sexe, qui se fonde essentiellement sur les récits coquins, romantiques, salaces, sensuels ou torrides de gens qui ont accepté de se dévoiler sans pudeur à la caméra. Le tout, dans un ton respectueux, complice, léger et, par moments, comique.
«J’étais dans une soirée avec mes meilleures amies et j’ai eu ce flash, du fait qu’on devrait toutes raconter une histoire de sexe, se remémore Sophie Ferron, productrice chez Media Ranch, qui a développé ce concept original d’ici. J’imaginais le ton d’une émission de femmes intelligentes, pleines d’autodérision, avec leurs récits romantiques, passionnés, érotiques. Des femmes assumées, qui racontent une histoire personnelle.»

«Ce sont des histoires qui nous arrivent, et c’est un peu comme le crime parfait : ça ne peut pas exister si on ne se confie pas, poursuit Sophie Ferron. C’est ainsi que l’idée m’est venue.»

À visage découvert

Chaque épisode de 30 minutes de Vraies histoires de sexe contiendra trois témoignages d’hommes ou de femmes. Surtout de femmes, en fait, hétérosexuelles, homosexuelles ou bisexuelles, mais quelques hommes ont aussi pris la parole, ainsi que des couples, et même des tandems de meilleures amies. Après tout, qui peut mieux compléter le souvenir d’une mémorable partie de jambes en l’air que notre plus grande copine, à qui on l’a détaillée mille fois? Les braves qui ont mis leurs scrupules de côté pour le bonheur du téléspectateur ont été recrutés par le biais des réseaux sociaux et du bouche-à-oreille.

L’un des récits sera reconstitué par des comédiens – non connus – qui recréeront silencieusement la scène relatée par celui ou celle qui l’a vécue. Dans les deux autres cas, les participants décriront simplement leur anecdote en s’adressant directement au téléspectateur. Pas d’animateur ou de narrateur autre que la personne elle-même pour gérer les propos; on souhaitait véritablement accoler une aura de confidence àVraies histoires de sexe.

«On n’a pas besoin d’animateur pour que les gens se confient, plaide Sophie Ferron. Un animateur aurait pu amener une distance entre l’auditoire et la personne qui parle. Dans Vraies histoires de sexe, elle regarde directement la caméra, comme un ami nous parlerait. C’est très intime, comme rapport.»

La plupart des personnes qui ont accepté de jouer le jeu de Vraies histoires de sexel’ont fait à visage découvert. Avant le tournage, l’équipe de production estimait qu’environ un candidat sur trois voudrait avoir le visage caché mais, au final, ce ratio s’est avéré beaucoup moins élevé. Les intervenants qui ne désiraient pas être reconnus se dissimulent sous un sobre masque vénitien.

«On ne voulait pas aller dans les visages noirs ou les changements de voix, parce que ça gâcherait un peu le ton de l’émission, indique Sophie Ferron. Notre ton est positif, heureux, on n’a aucune mauvaise histoire à raconter. La personne raconte souvent son histoire avec grand plaisir, parce que c’était tordant, ou alors avec romantisme ou érotisme. On ne voulait pas aller dans l’anonymat.»

«On vise l’authenticité, enchaîne Sophie Ferron. Qu’on soit un homme ou une femme, on n’arrête pas d’avoir du sexe une fois qu’on est marié, ou qu’on a fêté nos 30, 40 ou 50 ans. À la télé, on voit juste des jeunes dans la vingtaine avoir des vies sexuelles palpitantes, avec des expériences abracadabrantes, mais ce n’est pas vrai, ça arrive à tout le monde. C’est le message, on a tous une histoire, même si tout le monde n’est pas confortable d’en parler. Entre adultes consentants, on peut vivre des moments extraordinaires et en parler avec de vrais mots, sans être vulgaire ou déplacé. C’est la réalité. Comme un souper de filles!»

Déjà à l’international

Quelques exemples, pour vous mettre l’eau à la bouche? N’en disons pas trop, mais mentionnons qu’une première expérience d’échangisme dans une fête ou alors, un tête-à-tête, dans une chambre d’hôtel, qui tournera au vinaigre en raison d’un seau à champagne au goût étrange, font partie de la première saison. Votre curiosité est piquée?

La série de 13 épisodes donnera lieu, au total, à une quarantaine de révélations amusantes, émoustillantes, touchantes ou étonnantes. Le producteur Média Ranch a déjà du matériel pour concocter plusieurs autres saisons, si les téléspectateurs crient «Encore!» (en termes de cotes d’écoute, il va sans dire).

Par ailleurs, avant même que MOI&cie n’aille de l’avant avec la diffusion de Vraies histoires de sexe, des pourparlers étaient déjà en cours avec des distributeurs internationaux pour exporter la formule. L’entreprise européenne Zodiak Rights a déjà acheté le format pour sa vente à l’international et la distribution de la version originale québécoise. Des discussions sont aussi dans l’air pour une entente avec le Canada anglais.

«Le sexe est universel, et le plaisir aussi. Tout le monde va s’y reconnaître», conclut Sophie Ferron.
Vraies histoires de sexe, le mardi, à 22h, dès le 25 août, à MOI&cie.

Communiqué

Diffusion immédiate

 

Vraies histoires de sexe : oserez-vous les regarder ?
Dès le 25 août sur la chaîne MOI&cie

 

Montréal, le 13 août 2015 – Cet automne, la chaîne MOI&cie ose une fois de plus!

Dès mardi 25 août à 22 h, les téléspectateurs assisteront à non seulement une nouvelle émission de divertissement, mais à un niveau d’audace plus élevé que ce que la chaîne a pu leur présenter jusqu’à maintenant avec la série Vraies histoires de sexe.

Vraies histoires de sexe est une production originale de 13 épisodes de 30 minutes produite par Media Ranch, dans lesquels des gens racontent leurs expériences sexuelles marquantes. Seul ou en couple, les femmes et hommes derrière ces authentiques aventures, partagent devant la caméra un moment croustillant, parfois romantique, émouvant ou encore rocambolesque, de leur vie sexuelle. Afin d’illustrer certains de leurs propos, des reconstitutions avec des comédiens viennent pimenter les récits.

Au cours de la série, une quarantaine d’histoires seront révélées sur le ton de la confidence et du plaisir. Ces moments exaltants sont parfois surprenants, tellement que certains ont peine à croire qu’ils les ont réellement vécus ! Toutes des histoires qui excitent les sens, qui racontent ce que le sexe a de plus inspirant, charnel ou coquin.

 

Vraies histoires de sexe rend hommage à la sensualité exacerbée et à l’épanouissement sexuel. Chaque histoire se distingue par son caractère unique, amusant et surprenant. MOI&cie ose vous les présenter. Et vous, oserez-vous les regarder? Frissons garantis !

Fait intéressant à noter, avant même sa diffusion au Québec, Media Ranch a déjà conclu une entente avec le distributeur européen Zodiak Rights pour la vente à l’international du format de cette émission et de sa version originale québécoise.


À propos de Moi&cie

Moi&cie divertit et inspire la femme dans son quotidien tout en osant dans les contenus et les sujets abordés. Émissions québécoises, documentaires percutants, séries de fiction, téléréalités, cinéma, confidences et leçons de vie, la sexualité et le mieux-être sont au programme.

À propos de Media Ranch

Fondée en 2008 par Sophie Ferron, Media Ranch se distingue par sa double mission de producteur et de distributeur de formats télévisuels de divertissement. Outre les activités de sa maison de production dont les spécialités sont le docu-feuilleton, le magazine, la variété et la télé-réalité, Media Ranch détient une agence de formats dans laquelle elle représente le géant mondial Endemol Shine.

 

-30-

 

Renseignements : Groupe TVA, chaînes spécialisées / Émilie Ouimet-Maurice, attachée de presse.
514-526-9251 poste 3022, emilie.ouimetmaurice@tva.ca

 

Publié le 16 juillet 2015 :  La 5e saison de Baggage Battles tournée au Québec par Media Ranch!

 

 

Communiqué de presse

pour diffusion immédiate

Une production de Media Ranch :

la 5e saison de Baggage Battles tournée au Québec !

 Montréal, le 14 juillet 2015 – Scripps Networks UK & EMEA a confié la production de la 5e saison de Baggage Battles à Sophie Ferron et sa maison de production montréalaise Media Ranch. La chaîne CMT du groupe Corus Entertainment détient les droits pour le Canada (anglais et français) et diffusera à travers le pays incluant le Québec sur la chaîne CMT dès l’hiver 2016.

 Dans cette série, des brocanteurs professionnels voyagent un peu partout à travers le Canada et les États-Unis afin de miser sur des objets non réclamés en espérant trouver des trésors cachés. Le tournage  de la série est déjà en cours et dans plusieurs villes du Québec : Montréal, Huntington,  la ville de Québec, dans le reste du Canada : Halifax, Chutes Niagara et aux frontières des Etats-Unis : Biddeford Maine et Boston.

  « Je suis très fière de produire Baggage Battles dont plus de la moitié est tournée au Canada et dont 5 épisodes au Québec ! Non seulement c’est une belle occasion de faire ressortir notre savoir-faire québécois, mais ça représente aussi une chance exceptionnelle de faire rayonner notre culture et notre histoire», déclare Sophie Ferron, fondatrice et présidente de Média Ranch. »

 Lors de cette 5e saison de Baggage Battles, nous suivrons à nouveau le célèbre brocanteur new-yorkais d’origine française, Billy Leroy. Ancien propriétaire de la célèbre boutique Billy’s Antiques and Propos située dans le Lower East Side à Manhattan, il fait parti de la série depuis ses tout débuts. Nous y retrouverons aussi Mark Meyer, un autre habitué de l’émission depuis la première saison. Malgré son jeune âge, ce collectionneur de Long Island a une réputation établie dans ce domaine depuis déjà une dizaine d’années.

 À eux, s’ajoute une nouvelle recrue, Valérie-Jeanne Mathieu, originaire de la ville de Québec et fille d’un antiquaire connu de la région. On a notamment pu la voir au petit écran dans l’émission Les Récupérateurs diffusée sur Historia.

 « Baggage Battles » sera diffusé sur les ondes de Travel Channel en Europe, entre autres en Angleterre, au Moyen-Orient et en Afrique.

Source :               Media Ranch

Media :                Marie-Noël Phaneuf, Annexe Communications,

                               514-844-8864 poste 211, mnphaneuf@annexecommunications